12 septembre 2007

clin d'oeil

"Chez moi le sentiment a toujours été intelligent. Si le sentiment est cécité, je n'ai jamais éprouvé de sentiment". Marina Tsvetaïeva (- le portrait qu'a proposé Pietro Citati de cette femme dont la destinée me bouleverse depuis cet été, a été gâché soudain tandis que j'en lisais le dernier paragraphe dans "Portraits de femmes" - dramatisant le suicide de cette femme, il a tout simplement omis de parler de la dernière lettre de Marina, qu'elle n'adressait pas à son fils, mais aux voisins qu'elle chargeait... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 08:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 août 2007

"Le nouvel amour"

c'est drôle, je lis ce livre comme j'aime lire parfois - dans le désordre. Cette fois-ci j'ai cherché à savoir comment finissait leur histoire d'amour, cela m'est maladif, j'ai une passion pour les fins. Elle ne correspondait pas à la fin du livre. J'ai vite compris qu'elle avait fini mal, mais il m'a fallu lire mot par mot comment elle avait pris fin, le pourquoi, je cherchais avidement le pourquoi - l'écriture de Philippe Forest ne le permet pas si aisément, il écrit par vagues et leur commencement, le ressac, reprend toujours... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 18:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]