14 août 2007

Carte à revendication

moi sans vous j'm'efface ... c'est quand que vous revenez ?...(soupir)
Posté par Lolabrok à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2007

Dernier Tango à Paris

- Tu sais pourquoi je l'aime ? - dis-le vite ! - Parce qu'il a su me rendre amoureuse. - Et tu veux qu'il te protège, qu'il s'occupe de toi ? Tu veux que ce valeureux chevalier te bâtisse une forteresse pour t'y cacher, où tu n'aies plus jamais peur et ne te sentes plus jamais seule, plus jamais. Vrai ? c'est ça ? Tu ne le trouveras pas ! - Mais je l'ai trouvé ! - Bientôt, il voudra que tu lui bâtisses une forteresse avec tes seins, avec ton con, tes cheveux, ton sourire, ton odeur. Un endroit où il se sentira... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 18:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 août 2007

ho ! je viens de me rendre compte que j'ai écrit : sur le bord de mère au lieu de : sur le bord de mer! (un choc)
Posté par Lolabrok à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2007

Note matinale

dites, je ne vous en pas parlé tout de suite, parce que ponctuellement cela m'arrivait de me souvenir de mes rêves, parfois, après de longs mois où rien ne perçait des nuits de mon sommeil. Mais depuis le début des vacances (je fais de longues nuits, mes heures de sommeil tout ronds), je me souviens quotidiennement d'au moins le dernier rêve qui m'a tiraillée... comme c'est étrange, ces univers si violents que je fais vivre dans mon sommeil (j'en avais déjà retranscris un, dans le blog de Piccolofio, il a dû être effacé,... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2007

Carte phonestale

Cette nuit j'ai tenté de vous appeler...puis je crois que je me suis trompée de ligne, alors j'ai tenté la nouvelle ligne - allô ?
Posté par Lolabrok à 23:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 août 2007

de la symétrie de nos corps dans le sommeil

Pourquoi des corps passionnés comme les nôtres dès que nous dormons une nuit entière ensemble se séparent ausssi distinctement que si nous dormions sur des lits jumeaux, chacun sur son côté bien délimité par nos dos qui se regardent ? Vraiment chaque matin où je me suis réveillée à vos côtés nous nous étions tourné le dos pendant le sommeil comme des amants désunis, désabusés, épuisés - puis au matin nous nous rapprochions mais timidement, juste une main de l'un ou de l'autre qui allait caresser soit la joue, soit les cheveux,... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 21:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 août 2007

Lettre VII

Plus vous m'écrivez et plus j'ai envie de vous. C'est une équation simple. Poursuivez, et j'éclaterai comme une baudruche. Aujourd'hui deux messages de vous déjà, et à des heures très différentes de celles où je les reçois depuis votre départ. Votre dernier sms : "je pense souvent à l'effet que vous feriez dans ce monde de filles filiformes, sans hanches ni seins, cela me fait sourire (et bander). Je vous -" et savez-vous comme c'est étrange, tout à l'heure je me suis endormie aux Buttes Chaumont, sur la butte où je... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2007

Carte à dormir debout en plein été

Vous, vous, vous, été en pente, bronchite et orages. Il n'y a que les orages qui ressemblent à l'été depuis près d'une semaine. J'ai peu dormi depuis hier soir. J'aurais beaucoup à vous raconter, mais les yeux se ferment seuls comme sur les poupées qui disent maman quand on les couche. Aspirine, lit, et bouteille d'eau, pour écumer la fête d'hier soir. Je crois que les poupées disent oui aussi, ou pipi. C'est drôle, la mienne fermait les yeux et se taisait, et c'était bien mieux comme ça. J'aime les orages et la pluie parfois.... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 août 2007

Lettre VI (la lettre V ayant été déchirée)

Vous, j'étais dans la cuisine, je commençais de nettoyer le sol, du four sortaient les odeurs de la compotée de légumes que je faisais cuire, la radio m'accompagnait quand soudain, dans la cour, très proche, a envahi un son de cello - connaissez-vous le son du cello par un jour de pluie, quand il ne pleut plus, ou qu'on attend la chute de l'eau, dans une cour, là vers l'appartement tout en bois que je vous ai montré plus d'une fois, car je le trouvais beau, là par la fenêtre un jeune homme tenait son cello, droit sur son siège, le... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 14:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 août 2007

carte phostale

cette nuit j'ai tenté de nager vers vous...
Posté par Lolabrok à 11:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]