10 août 2007

Lettre V

Mon cher vous, alors vous m'avez réécrit aujourd'hui, peut-être parce que je ne vous avais pas répondu hier par sms. J'ai fini par vous avouer que je vous écrivais des lettres chaque jour ici, n'est-ce pas étrange, de vous avouer que je vous écris des lettres publiques, mais secrètes parce que vous ne les lisez pas encore. Vous n'aviez qu'à rejoindre un pays où vous auriez pu vous connecter ! Cette lettre sera courte, juste des pensées concentrées en quelques mots. Je vis mes premières heures de vacances. Je me sens épuisée.... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 19:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 août 2007

Lettre IV

Mon cher vous, aujourd'hui vous m'avez écrit, le jour-même où l'absence pesait un peu, où j'avais souhaité un signe, un mot, une présence. Vous m'avez écrit, simplement quelques mots, mais quand sur l'écran du mobile a surgi votre surnom mon coeur a bondi, un saut suspendu, précipité. Vous m'avez écrit, et j'ai lu : "Cette nuit vous étiez si présente...C'était...Fort." - et j'ai imaginé qu'à 16h23 c'était le matin pour vous. Je n'ai rien calculé, ni le décalage horaire, ni les kilomètres, ni même les jours qui ont... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2007

Carte improvisée sur un bout de papier

La première chose qui m'a étreinte lors de votre départ - la peur d'un accident d'avion - peur que vous mourriez aussi - ma mère écrivait toujours ses dernières volontés dans une enveloppe, m'expliquait qu'il y avait sur son bureau une enveloppe à remettre à son père en cas de problème - vous vous souvenez de nos premières rencontres où vous aviez mon numéro de téléphone et que je n'avais pas le vôtre - et que vous preniez votre scooter en repartant de chez moi - même les jours de pluie - et qu'un jour nous nous sommes rendus compte... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 02:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 août 2007

réflexion de la pluie

L'évidence seule pourrait anéantir le manque. Mais qui connaît l'évidence de la pensée de l'autre ? Il y a tout de même de l'injustice dans l'épreuve du manque - vous me disiez que penser à l'être qui vous manque suffit à illuminer l'instant, et que ce n'est pas douleur nécessairement. Le manque lumineux, comme un rayon de soleil qui traverse l'ombre, la vision d'un tube translucide aux particules de poussières vivantes. Le manque chez moi n'est pas manque, mais insatisfaction. J'ai l'âme d'une enfant gâtée, et je ne connais pas... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2007

Une photo postale

cette nuit j'ai tenté de m'envoler vers vous - (et le cul de la fusée s'est enflammé)
Posté par Lolabrok à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2007

Lettre III

Mon cher vous, la boîte de cotons-tiges est tombée sur le sol à carreaux dans la salle de bain, et j'aurais pu jouer au mikado avec tandis que je me demandais pourquoi je ne ressentais pas de la jalousie pour votre compagne. M'a traversé l'idée cet après-midi que peut-être à ce moment-là précis vous faisiez l'amour, et que peut-être même était-elle plus apte à vous désirer en vacances, dans le dépaysement exotique, dans la complicité soudaine des vacances. J'ai ramassé tous ces bâtonnets dans le désordre, je n'avais pas la... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 22:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

07 août 2007

Notes (suite)

Ce que je sais pour sûr qu'il ne faut jamais miser sa vie affective sur une seule personne. Avec vous je ne joue pas, je vis -
Posté par Lolabrok à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2007

En notes -

je refuse de choisir entre amour et désir, ne laissons pas la fluidité du temps emporter l'un pour l'autre, jouons aux équilibristes dans le no man's land entre l'égoïsme et l'abnégation. Le temps, seul, peut être contre nous - à moins d'un fléchissement de la volonté (la moindre fissure, minuscule aujourd'hui, se révélera une crevasse demain, sur la longueur -comme sur la vôtre, sourire- nul mensonge possible). Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de...notre relation. Voyez - je ne peux m'empêcher d'imaginer l'après, au fond... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2007

Carte postale from Barbès in Paris

Cher vous, quelques mots pour vous confirmer que j'ai commencé à lire le roman que vous m'avez offert en partant - j'aimerais vous déshabiller pendant un point d'orgue (-asme), entrer dans l'Enclos avec vous tandis que vous ne soupçonneriez pas une seconde l'immobilisation, juste une fois, je ne sais pas encore sur quelle partie de votre corps je m'attarderais, mais il me reste encore trois semaines entamées pour y réfléchir, je tenterai des schémas sur papier, moi qui ne sais pas dessiner - je vous le chuchoterai à l'oreille. ... [Lire la suite]
Posté par Lolabrok à 22:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 août 2007

en marge

je me dis parfois que cela doit être plus facile de vous admirer que de vous aimer - c'est ainsi que vous aimez.
Posté par Lolabrok à 09:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]